Le Mythe du « Self-Soothing » chez les Bébés : Démystification et Approche Respectueuse du Sommeil

Le Mythe du « Self-Soothing » chez les Bébés : Démystification et Approche Respectueuse du Sommeil

Alice
Alice

Spécialiste de la physiologie du sommeil des bébés

L’un des défis majeurs pour de nombreux parents est de comprendre si les bébés peuvent réellement s’endormir et se rendormir seul, sans l’intervention des adultes, une compétence souvent qualifiée de « self-soothing », ou en français, l’auto-apaisement, ou la capacité à se calmer seul.

Mais que nous dit réellement la science sur cette capacité et son impact sur le sommeil des tout-petits ?

La Vérité derrière le « Self-Soothing »

La notion de « self-soothing » a souvent été interprétée comme la capacité des bébés à s’endormir et à enchainer les cycles de sommeil sans intervention adulte, même s’il y a eu des pleurs exprimés. Cependant, cette idée est basée sur une mauvaise interprétation des observations du Dr Thomas Anders.

🧐 Le Dr Anders a remarqué que tous les bébés se réveillaient plusieurs fois par nuit, mais certains se rendormaient seuls, tandis que d’autres signalaient leur réveil pour attirer l’attention. Mais les bébés qui se rendormaient sans intervention n’ont pas montré de comportement d’auto-apaisement comme sucer leur pouce ou prendre un doudou. Il s’agissait plutôt d’une différence de tempérament que d’une compétence apprise.

Importance de Comprendre cette Différence

Cette différence de comportement est cruciale à comprendre. Il est essentiel de réaliser que réduire les signaux de réveil d’un bébé ne consiste pas à lui « apprendre » une compétence spécifique, mais à changer un comportement instinctif.

👉 Pour réduire la présence parentale au moment des endormissements et des réveils, une approche graduelle et respectueuse du tempérament et des besoins de l’enfant est souvent plus efficace.

Cela contraste avec les approches comportementales plus strictes comme la méthode 5-10-15 ou la méthode Ferber, qui peuvent ne pas prendre en compte la variabilité des tempéraments.

Approche Respectueuse du Sommeil : Que Choisir ?

Chaque bébé est unique, et ceux qui signalent leurs réveils nécessitent parfois des approches différentes.

En comprenant que le « self-soothing » n’est pas une compétence universelle et qu’il existe différentes approches respectueuses du sommeil, les parents peuvent mieux soutenir leurs tout-petits pour des nuits paisibles tout en respectant leurs besoins individuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être