Sens et sommeil des bébés: un duo inévitable?

Sens et sommeil des bébés: un duo inévitable?

Alice
Alice

Spécialiste de la physiologie du sommeil des bébés

Ou comment nos sens influencent nos nuits, et pourquoi ça compte vraiment ?

Se Sentir en Sécurité : Une Question de Survie

En tant qu’adulte, nous avons l’impression d’évoluer plus ou moins facilement dans un environnement sécurisé. Mais au fond de nous, une petite voix primitive murmure toujours : « Attention, danger ! »

En effet, la programmation originale de notre cerveau, c’est de supposer le danger jusqu’à preuve du contraire. C’est une question de survie, après tout. Imaginez-vous dans la savane au temps de la pré-histoire, où un bruissement pouvait signifier un bon repas ou une course pour votre vie.

La Danse des Sens : Du Monde au Cerveau

Notre sensation de sécurité est établie grâce au scan permanent de notre environnement, et des informations que le corp fait remonter au cerveau.

Dans le nerf vague, le plus long nerf crânien , 80% des informations qui circulent proviennent de nos organes et montent au cerveau pour y être traitées.

Car voilà le hic : nous ne pouvons pas simplement « penser » que nous sommes en sécurité. Notre corps a besoin de ressentir cette sécurité, dans ce que les experts appellent la « neuroception ». Le cerveau va donc transformer les sensations reçues en perception.

Et c’est cette transformation qui va être responsable du sentiment de sécurité, et d’un système nerveux régulé. Cette manière de transmettre les informations au cerveau, qui de les interpréter est unique à chacun d’entre nous. Ce qui fait que dans une même situation, un même environnement, nos réactions et sensations ne seront pas les mêmes. Et dans la vie de tous les jours, cela se traduit par des préférences d’activités physiques (yoga ou musculation, athlétisme ou tir à l’arc..), écouter de la musique relaxante chez soi, ou préférer les concerts de musique punk à fond etc..

La Vie Sensorielle dans la Préhistoire

Nos ancêtres vivaient dans des conditions sensorielles différentes de celles d’aujourd’hui. Ils étaient sous la lumière naturelle du soleil ou la lumière des flammes de feu. Les sons étaient ceux de la nature : le chant des oiseaux, le vent dans les arbres, le bruissement des rivières. Nos yeux voyaient les couleurs de la terre et du ciel, sans écrans brillants ou lumières artificielles. Et notre vie quotidienne était marquée par le mouvement et le déplacement, portant nos enfants ou les laissant explorer en sécurité.

L’Écart Sensoriel Moderne

Malheureusement, nos vies modernes ne reflètent plus cet équilibre sensoriel naturel. Au lieu de cela, nous sommes plongés dans un océan de stimuli artificiels : lumières vives, sons stridents, images éclatantes.

Nos bébés, dont le système nerveux est déjà en développement, sont particulièrement vulnérables à cette surcharge sensorielle.

En fin de journée, le cerveau peut avoir reçu beaucoup trop d’informations sensorielles visuelles, mais trop peu d’informations vestibulaires (si par exemple on a laissé bébé toute la journée dans son transat) ou proprioceptive. Le cerveau n’arrive donc pas à formuler une réponse adaptée et son cerveau est dérégulé.

Cela peut se traduire par un bébé agité, qui bouge dans tous les sens (⇒ il recherche du mouvement), qui veut les bras (il recherche de la proprioception), qui pleure au moindre son, ou tourne la tête et ferme les yeux (trop de lumière).

Vous le voyez venir, dans ces conditions, l’endormissement a peu de chance de se passer sereinement.

L’entrée en jeu des sens

C’est là que le concept de « régulation sensorielle » entre en jeu.

Il existe plusieurs approches pour utiliser les sens afin de réguler notre système nerveux.

  • Tout au long de la journée pour que le soir venu, les besoins sensoriels soient comblés suivant les besoins spécifiques de chaque individu ⇒ C’est le concept de diète (ou régime) sensorielle.
  • Avant un évènement spécifique, pour être vraiment dans les meilleurs conditions: ça peut être avant un exam quand on est étudiant, une compétition si on est sportif, ou … l’endormissement, pour tout le monde !
  • Lorsque bébé est stressé. Cela peut-être dû à un bruit, l’attente avant qu’un besoin soit satisfait, une surcharge de sollicitation: bébé semble inconsolable! Son coeur bat plus vite, il transpire, s’agite, semble stressé ⇒ avec un choix d’activités sensorielles à effet rapide, on peut calmer son nerveux en quelques minutes. Pour les bébés, l’exemple le plus probant est la mise au sein. Pour les adultes, ça sera typiquement le cas quand on respire très profondément, ou si quelques nous tient tres fort contre lui.

La régulation sensorielle : Trouver l’Équilibre

Tout comme une diète alimentaire équilibrée assure notre bien-être physique, une diète sensorielle bien conçue peut favoriser un système nerveux calme et réactif. Mais ici réside le défi : chaque individu a un seuil sensoriel différent. Certains peuvent avoir besoin de sons doux et de mouvements légers pour se calmer, tandis que d’autres peuvent nécessiter des stimuli plus forts pour trouver le même apaisement.

Établir le Profil Sensoriel de Bébé

Observez ses réactions aux différentes sensations : comment réagit-il aux bruits, aux mouvements, à de légères pressions sur son corps ? De là, vous pourrez commencer à mieux comprendre quel type de diète sensorielle lui convient le mieux et quels sens utiliser pour le calmer lorsqu’il est stressé.

Comme le tempérament, le profil de votre enfant est unique, mais en comprenant son fonctionnement, il peut devenir un allier pour adapter son environnement, et lui offrir les meilleures conditions d’endormissement, mais aussi d’apprentissage!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être